Marseille : 1 300 personnes toujours hébergées à l'hôtel

En direct de Marseille (Bouches-du-Rhône), le journaliste Théo Souman fait le point sur le drame de la rue d'Aubagne.

France 2

Depuis le drame de la rue d'Aubagne lundi 5 novembre, 1 500 personnes ont été évacuées à Marseille (Bouches-du-Rhône). "1 300 personnes sont toujours hébergées dans une trentaine d'hôtels à travers la ville de Marseille. Seulement 47 familles ont pu bénéficier d'un relogement pérenne", précise le journaliste Théo Souman en direct sur place. "Ce matin [jeudi 20 décembre], le conseil municipal a voté à l'unanimité une série de neuf mesures d'urgence en solidarité avec ces familles évacuées, par exemple la gratuité de la cantine ou encore l'exonération des frais de crèche", poursuit le journaliste.

Des goûters de Noël 

Néanmoins, plus d'un mois après le drame, "pour beaucoup de ces sinistrés, la situation reste très difficile à vivre (...). La ville et la préfecture ont ouvert une deuxième cellule psychologique pour les accompagner. En parallèle, les collectifs, les associations poursuivent également leur travail d'accompagnement, par exemple, en organisant des goûters de Noël, le prochain aura lieu dimanche après-midi [23 décembre], à destination de toutes ces familles évacuées", conclut-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers et des policiers recherchent des victimes, sur le site où deux immeubles se sont effondrés, le 5 novembre 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des pompiers et des policiers recherchent des victimes, sur le site où deux immeubles se sont effondrés, le 5 novembre 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (GERARD JULIEN/AFP)