Drôme : une nouvelle antenne relais TDF visée par un incendie criminel, des milliers de clients sans TNT

Cela porte à au moins six le nombre d'attaques contre des relais de diffusion. Une enquête régionale est en cours et l'ultra gauche en haut de la liste des suspects.

Les pylônes avec antennes relais cible d\'attaque dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (photo d\'illustration).
Les pylônes avec antennes relais cible d'attaque dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (photo d'illustration). (VINCENT PILLET / RADIO FRANCE)

Une antenne relais de TeléDiffusion de France (TDF) a été la cible d'un incendie dans la nuit du mardi 2 juin au mercredi 3 juin, à Rimon-et-Savel (Drôme), rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Des milliers de clients ne reçoivent plus certaines chaînes de la TNT. C'est au moins le sixième relais TDF incendié depuis le 29 mars dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il y en a eu trois dans l'Isère, deux dans la Drôme et un en Haute-Savoie.

Le ou les incendiaires de Rimon-et-Savel s'en sont pris à l'installation électrique de l'antenne. Donc même si le pylône est intact, il est hors-service. Selon TDF, entre 1 000 et 10 000 clients sont touchés par la panne et ne reçoivent plus certaines chaînes de la TNT. Des clients d'Orange pour le téléphone fixe, de Free et de SFR pour les mobiles peuvent aussi avoir des problèmes de réception. Enfin, la diffusion de France Inter est perturbée. Télédiffusion de France espère faire intervenir des techniciens sur place jeudi, pour remettre l'antenne en marche dans les prochains jours.

L'identification criminelle sur place

Mercredi matin, les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie étaient sur place. C'est la section de recherche de gendarmerie de Grenoble qui gère l'enquête. Une enquête désormais régionale, puisque les militaires cherchent à faire le lien entre cet incendie et la série d'autres dégradations d'antennes dans la région.

Les enquêteurs privilégient la piste de l'ultra gauche, qui a revendiqué l'un des incendies d'antenne dans l'Isère.