Cet article date de plus de huit ans.

Douze morts en une seule nuit sur les routes

Cinq accidents de la circulation ont fait plusieurs victimes en quelques heures. Dans la nuit de vendredi à samedi, douze personnes sont mortes sur les routes. Les deux collisions les plus meurtrières ont eu lieu Eure-et-Loire et en Moselle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Nuit particulièrement
meurtrière sur les routes françaises. Dans la nuit de vendredi à samedi, douze personnes
sont mortes dans des accidents, principalement des jeunes.

En Moselle, quatre jeunes de 15
ans à 23 ans ont été tués. Ils circulaient à six dans une Clio et ont percuté
une autre voiture à un carrefour à Creutzwald. Deux personnes ont
été gravement blessées. Le maire de la ville, Jean-Luc Wosniak, s'est rendu sur
place, comme le raconte le Républicain Lorrain, dans son édition en ligne. L'élu a souligné que le
boulevard où s'est produit l'accident, était "souvent le théâtre d'excès
de vitesse
". Contacté par France Bleu
Lorraine Nord
il a confié "vivre de plein fouet la détresse
des familles, l'interrogation des voisins
".

"L'un va de son
ralentisseur, l'autre de son plateau surélevé, le troisième des gendarmes, tout
le monde refait le monde mais dans l'immédiat, vous avez un désastre humain"
(le maire de Creutzwald, en Moselle)

En Eure-et-Loire, quatre
personnes ont également perdu la vie à hauteur de La Bourdinière-Saint-Loup. Leur véhicule a fait une sortie de route
dans une courbe sur la Nationale 10 entre Chartre et Tours. Il s'est ensuite
encastré dans une maison et a pris feu. La vitesse serait à l'origine de l'accident.

Un choc frontal entre deux
voitures a fait deux morts et quatre blessés en Isère, à Saint-Etienne de
Crossey
. Les deux victimes auraient 18 ans. Parmi les
blessés, un bébé de 18 mois, légèrement touché. Autre choc frontal dans l'Yonne.
Un mort et deux blessés dans la collision. Dans l'Ile-et-Vilaine, une personne
a été tuée.

Cette série meurtrière intervient la semaine où la Sécurité routière a établi
son bilan du mois de septembre. Une baisse de 9,6% a été enregistrée par
rapport à septembre 2012
. Les statistiques rappelle que la majorité des
accidents graves ont lieu le weekend et la nuit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.