Cet article date de plus de deux ans.

Dordogne : neuf personnes, suspectées d'avoir escroqué six millions d'euros à 80 entreprises, mises en examen et écrouées

En tout, 83 cas d'escroqueries ont été signalés, un en Dordogne, au moins un autre en Gironde, et plusieurs dans une dizaine de pays.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Bergerac (Dordogne) (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

Neuf personnes, suspectées d'avoir escroqué plus de six millions d'euros à 80 entreprises à travers le monde, ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée, recel, blanchiment et association de malfaiteurs par le parquet de Bergerac (Dordogne), rapporte vendredi 25 juin France Bleu Périgord. L'un des principaux suspects, un homme d'une quarantaine d'année, a été arrêté en Dordogne, d'où il est originaire. Les receleurs ont été interpellés en région parisienne.

Les malfaiteurs avaient usurpé la raison sociale d'une vraie centrale d'achat

C'est une plainte d'une société viticole de Sigoulès-et-Flaugeac (Dordogne) qui a déclenché l'enquête en septembre 2019. Les escrocs avaient utilisé l'identité d'un vrai grossiste en Isère pour passer une commande de 15 000 euros, mais n'ont jamais payé. Les enquêteurs d'Agen, appartenant à la section de recherche de Bordeaux, ont découvert que depuis plusieurs années, un homme escroquait des entreprises viticoles et agroalimentaires, des entreprises d'huiles de moteur ou encore de produits d'hygiène. Il avait usurpé la raison sociale d'une centrale d'achat existant réellement pour démarcher des sociétés et gagner leur confiance.

Grâce à de faux documents, il se faisait livrer dans un entrepôt, avant de détourner la marchandise vers la région parisienne et à Londres. Le butin était ensuite écoulé à travers l'Europe dans de petites boutiques de la filière turque. 

En tout, 83 cas d'escroqueries ont été signalés, un en Dordogne, au moins un autre en Gironde, et plusieurs dans une dizaine de pays, Portugal, Italie, Espagne, Etats-Unis, Pologne ou encore Slovénie. La justice a recensé 80 victimes pour un préjudice de six millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.