Disparition lors d'une sortie en jet-ski au Grau-du-Roi : les proches de la mère et son fils redoutent un enlèvement

Les proches ont signalé la disparition des trois personnes, dont une mère et son fils, dimanche en début d'après-midi. Ils étaient partis faire une sortie en jet-ski samedi.

Un jet-ski sur la mer Méditerrannée, en août 2015.
Un jet-ski sur la mer Méditerrannée, en août 2015. (BERTRAND BECHARD / MAXPPP)

Trois personnes, dont une mère et son fils de 13 ans, ont disparu depuis samedi 28 décembre au large du Grau-du-Roi (Gard). Ils étaient partis, en milieu d'après-midi, faire une sortie en jet-ski avec une troisième personne, présentée comme un ami de la famille. Les proches redoutent que la jeune femme et son fils aient été enlevés, selon les informations de France Bleu Gard Lozère, lundi 30 décembre.

Inquiets de ne pas avoir de nouvelles, les proches ont signalé la disparition, dimanche aux alentours de 14 heures. Les recherches ont commencé immédiatement après et se sont poursuivies jusqu'à lundi midi. Sur les images des caméras de vidéosurveillance, on voit clairement le scooter des mers quitter le Grau-du-Roi, samedi vers 14 heures.

L'homme disparu n'est pas le père de famille

L'homme qui les accompagnait et présenté, au départ, comme le père de l'adolescent et compagnon de la femme, est en fait un ami de la famille, a indiqué lundi Jean-Christophe, qui affirme être un cousin de la jeune femme, à France Bleu Gard Lozère. "Ma cousine est partie faire du jet ski avec son fils de 13 ans et un ami. Il n'est pas le père de l'enfant", a-t-il assuré. Selon lui, elle "ne serait pas partie sans donner de nouvelles, d'autant plus qu'elle a d'autres enfants."

L'homme, originaire de Lunel (Hérault), n'a pas le permis de jet-ski et celui qu'il a pris ne lui appartient pas, affirme Jean-Christophe. "Les gendarmes ont retrouvé la voiture de cet homme, avec la remorque qui sert à transporter le jet-ski. À l'intérieur de la voiture, il y avait le sac et les chaussures de ma cousine. Nous craignons qu'elle ait été enlevée." 

La femme portée disparue est installée dans la commune gardoise de Saint-Laurent-d'Aigouze. Elle fait partie de la communauté des gens du voyage.

Les recherches interrompues

Le Centre régional de surveillance et de sauvetage Méditerranée (Cross) a annoncé lundi dans un communiqué avoir interrompu les recherches à la mi-journée. "Le préfet maritime ordonne l'arrêt des recherches en mer en raison de la recherche infructueuse du Falcon 50 et de l'absence d'éléments nouveaux permettant de réorienter les recherches", indique le Cross.