Lucas Tronche : des ossements retrouvés dans une zone où "peut-être qu'on n'avait pas pu entrer" il y a six ans, explique le maire

Jean-Yves Chapelet, le maire de la commune, avait coordonné les recherches. Il est un proche des parents de Lucas Tronche.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La zone escarpée dans laquelle les fouilles ont été initiées depuis le 21 juin par la juge d'instruction chargée de l'enquête autour de la disparition de Lucas Tronche en 2015. (MIKAEL ANISSET / MAXPPP)

Après que des ossements pouvant être ceux de Lucas Tronche, disparu à 15 ans le 18 mars 2015, ont été retrouvés jeudi 24 juin au matin sur une falaise de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, le maire de la commune s'est confié à France Bleu Gard Lozère.

>> Disparition de Lucas Tronche : ce que l'on sait des ossements retrouvés dans le Gard non loin du domicile de l'adolescent disparu en 2015

"Il s'avère qu'il y a six ans, c'est moi qui avais coordonné les recherches sur le terrain, précise Jean-Yves Chapelet. Cette zone avait été vraiment passée au peigne fin. Par contre, cette partie précise, vue la densité de la végétation, peut-être qu'on n'avait pas pu y entrer. C'est un secteur qu'on connait très bien, qui a fait l'objet des premières recherches. C'est une falaise qui tombe sur un bosquet très dense, en pied de falaise, très très difficile d'accès"..

"C'est un soulagement pour tout le monde parce qu'au moins on peut se raccrocher à quelque chose"

Le maire de Bagnols-sur-Cèze

Jean-Yves Chapelet est un proche des parents de l'adolescent disparu, il a d'ailleurs eu son père Eric au téléphone. "Ça a fait du bien de se parler", dit-il. Mais il pense que "les jours à venir vont être compliqués. Je pense surtout à Eric, à Nathalie et aux deux frères de Lucas, qui auront peut-être enfin un début de réponse".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.