Affaire Fiona : la mère et son compagnon de nouveau face au tribunal

Le procès en appel de la mère de la petite Fiona, disparue il y a quatre ans et dont le corps n'a pas été retrouvé, et ainsi que de son compagnon, commence lundi 9 octobre pour tenter d'élucider les nombreuses questions sans réponses.

FRANCE 3

Enfin la vérité tant attendue ? Quatre ans après la mort de la petite Fiona, Cécile Bourgeon, sa mère, et Berkane Makhlouf, compagnon de celle-ci, vont une nouvelle fois faire face au tribunal. Nicolas Chafoulais, père de la fillette, attend des réponses à ses questions, car ce crime est aggravé par le mensonge. En 2013, face aux caméras, Cécile Bourgeon a tout d'une mère éplorée. Mais quatre mois de mobilisation plus tard, la jeune femme et son compagnon, acculés par l'enquête, avouent avoir enterré son corps à une vingtaine de kilomètres de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) au bord du lac d'Aydat. La zone est fouillée pendant plus de deux mois, en vain.

Le corps n'a pas été retrouvé

Le couple est incapable de guider les enquêteurs et leurs versions des faits divergent. Cécile Bourgeon accable son compagnon ; lui évoque un accident. En première instance, Cécile Bourgeon est acquittée du crime, mais condamnée pour dissimulation de cadavre et non-assistance à personne en danger. Sous les huées de la foule, elle part en prison pour cinq ans ; son compagnon écope de vingt ans de réclusion pour le meurtre de la fillette. Aujourd'hui, leur procès en appel doit définir leur rôle respectif exact dans la mort de Fiona.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona, à son procès à Riom (Puy-de-Dôme), le 5 septembre 2016.
Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona, à son procès à Riom (Puy-de-Dôme), le 5 septembre 2016. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)