Disparition de Delphine Jubillar : la compagne de Cédric Jubillar ressort libre de garde à vue, sans mise en examen

Cette femme de 44 ans avait été interpellée mercredi vers sept heures dans sa maison près d'Albi, où elle vit avec son fils, un ami de Cédric Jubillar.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors de la perquisition au domicile de la nouvelle compagne de Cédric Jubillar, Séverine L., à Lescure-d'Albigeois (Tarn), le 15 décembre 2021.  (MAXPPP)

Elle avait été interpellée chez elle, près d'Albi (Tarn), mercredi au petit matin. La compagne de Cédric Jubillar est sortie libre, jeudi 16 décembre, après un jour et demi de garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, sans être mise en examen. "Madame ressort libre, la garde à vue est levée", a déclaré son avocate, Fabienne Bex, à des journalistes, en quittant la gendarmerie de Gaillac, dans le Tarn, où se sont déroulés les interrogatoires.

"La garde à vue s'est très bien passée. La garde à vue est terminée. Les enquêteurs ont exploité tout le temps qui leur est offert par le code de procédure pénale", a précisé l'avocate.

Un faisceau d'indices suffisant pour maintenir Cédric Jubillar en détention provisoire

Dans cette enquête sans corps, ni aveux, Cédric Jubillar demeure le suspect numéro 1. Depuis le début de l'enquête, il se dit innocent mais la justice estime disposer d'un faisceau d'indices suffisant pour le maintenir en détention provisoire.

Le peintre-plaquiste de 34 ans est détenu à l'isolement à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, depuis sa mise en examen pour homicide volontaire par conjoint, le 18 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Disparition de Delphine Jubillar

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.