Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar de nouveau interrogé par les juges

Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans, est portée disparue depuis près d'un an. Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de son épouse, doit être confronté aux déclarations de son petit garçon 7 ans, dans le cabinet des juges d'instruction.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar, lors d'une opération de recherches dans les bois de Milhars (Tarn), le 23 décembre 2020. (FRED SCHEIBER / AFP)

Cédric Jubillar est à nouveau interrogé dans la matinée vendredi 3 décembre à 9h30 à Toulouse par les deux juges chargés de l'affaire de la disparition de sa femme il y a presque un an, selon les informations de franceinfo.

Dans le cabinet des deux juges d'instruction, Cédric Jubillar sera confronté aux déclarations de son petit garçon. Âgé de 7 ans, Louis a été réentendu ces derniers jours. D'après les informations de franceinfo le petit garçon évoque toujours une dispute entre ses parents, aux alentours de 23 heures. Il explique qu'ils parlaient fort ce qui l'a poussé à se lever pour aller voir. Selon l'enfant, Cédric Jubillar tenait sa femme et elle lui disait d'arrêter. Cédric Jubillar a alors répondu que puisque c'est comme ça, ils vont se séparer, raconte le jeune garçon. Cédric Jubillar devra aussi s'expliquer sur les cris de détresse entendus ce soir-là par deux voisines de la famille.

Cédric Jubillar clame toujours son innocence. Il est incarcéré depuis le mois de juin 2021 et mis en examen pour le meurtre de son épouse Delphine. Entendu il y a un mois et demi sur sa relation conflictuelle avec Delphine Jubillar, il doit s'expliquer sur la nuit où l'infirmière de 33 ans a disparu. C'était entre le 15 et le 16 décembre 2020, alors qu'ils se trouvaient dans leur maison de Cagnac-les-Mines, avec leurs deux enfants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Disparition de Delphine Jubillar

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.