Meurtre d'Alexia Daval : l'ADN de la mère de Jonathann Daval identifié dans le coffre de la voiture ayant servi à transporter le corps

C'est le beau-frère d'Alexia Daval qui dit avoir fait cette découverte. Il demande de nouvelles investigations.

Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, le 18 octobre 2018.
Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, le 18 octobre 2018. (LUDOVIC LAUDE / MAXPPP)

Le beau-frère d'Alexia Daval, Grégory Gay, dit avoir identifié l'ADN de la mère de Jonathann Daval dans le coffre de la voiture qui a servi à transporter le cadavre d'Alexia Daval, disparue en octobre 2017, a appris franceinfo auprès de ses avocats, confirmant une information de L'Obs.

Ce cheveu avait été découvert sur une planche de bois qui comportait aussi les ADN de la victime et de son mari. Selon le beau-frère d'Alexia qui a eu accès au dossier en tant que partie civile, l'ADN retrouvé sur le cheveu correspond à celui de la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, prélevé lors de l'analyse du drap ayant servi de linceul à la victime.

Grégory Gay fait part de sa découverte dans une lettre datée du 25 novembre 2018 et adressée à son avocat. Il écrit qu'"il n'y a pas eu de rapprochement avec l'ADN inconnu situé dans le coffre du véhicule" et explique que c'est en "comparant" ces deux pièces qu'il s'est "rendu compte que l'ADN inconnu est en fait celui de Martine Henry".

De nouvelles investigations demandées

"Le fait que les ADN de Jonathann, Martine et Alexia soient retrouvés au même endroit sur cette plaque de bois nous pose bien évidemment question", continue le beau-frère, qui souhaite "savoir quelles actions vont être menées, quelles sont les mesures qui vont être prises pour faire suite à cette découverte qui donne un tout nouvel angle à cette affaire". Les avocats des parties civiles souhaitent que les enquêteurs fassent de nouvelles investigations dans ce sens.

Mais selon une source proche du dossier contactée par franceinfo, les gendarmes savent depuis longtemps qu'un cheveu appartenant à la mère de Jonathann Daval se trouvait dans le coffre de la voiture ayant servi à transporter le corps de la victime et ont déjà pris en compte cet élément dans leur enquête.

"Rien de nouveau" pour la défense de Jonathann Daval

"C'est hallucinant, dénonce l'une des avocates de Jonathann Daval, maître Ornella Spatafora au micro de France Bleu Besançon. On se demande d'où viennent ces fuites. Ce sont les parties civiles et Grégory Gay qui violent en permanence le secret de l'instruction."

"Il ne s'agit en aucun cas d'un élément nouveau", a renchéri Randall Schwerdorffer, l'autre avocat de Jonathann Daval, sur franceinfo. "Ce sont des éléments relativement anciens en termes d'enquête, donc il n'y a rien de nouveau. Je ne comprends pas pourquoi c'est présenté comme un élément nouveau et majeur en termes d'avancées de l'enquête."

"Qu'on retrouve un nouveau cheveu dans la voiture de votre maman, par exemple, ça n'aurait rien de troublant même si vous n'y montez pas forcément. Un cheveu, c'est volatile. Ça se transporte. Ça se perd. Ça tombe", a ajouté l'avocat.

Jonathann Daval, principal suspect dans cette affaire et mis en examen pour meurtre sur conjoint, avait d'abord joué le veuf éploré, avant d'avouer les faits puis de changer encore de version en accusant Grégory Gay. Il sera interrogé par le magistrat instructeur du tribunal de Besançon jeudi 29 décembre, avant une confrontation avec la famille d'Alexia Daval en décembre.