Cet article date de plus de huit ans.

Marseille : une fusillade à la kalachnikov en centre-ville fait trois blessés

Leur pronostic vital n'est pas engagé. Deux d'entre eux se sont réfugiés à l'hôtel de police, sur la Canebière. Le bilan aurait pu être beaucoup plus élevé selon la police. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des CRS en patrouille dans le centre Marseille (Bouches-du-Rhône) le 21 août 2013.  (BORIS HORVAT / AFP)

Nouvelles violences au cœur de MarseilleTrois hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été blessés par balles, dimanche 1er septembre au matin, lors d'une fusillade à la kalachnikov et au pistolet 9 mm  dans le centre-ville. Deux sont blessés légèrement et un troisième plus sérieusement, touché à la cuisse, au bras et l'épaule. Selon des sources proches de l'enquête, leur pronostic vital n'est pas engagé.

Les marins-pompiers ont été alertés aux environs de 7 heures pour cette fusillade survenue dans le quartier de l'Opéra. Selon les premiers éléments de l'enquête, à la suite d'une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des armes et sont revenus deux heures plus tard, arrosant les lieux de tirs. Au total, 34 douilles, dont 22 de kalachnikov, ont été relevées sur les lieux par les techniciens de la police scientifique et technique.

Le bilan aurait pu être "extrêmement grave"

Deux des blessés se sont réfugiés à l'hôtel de police du centre-ville, sur la Canebière. Pour le délégué zonal adjoint du syndicat Alliance, David-Olivier Reverdy, "c'est un véritable miracle que le bilan n'ait pas été extrêmement grave vu les calibres utilisés. Une fois de plus, a-t-il ajouté, il est démontré que ce ne sont pas seulement les quartiers nord qui sont exposés à la circulation des armes de guerre".

C'est dans ce même quartier qu'un garçon de 18 ans, connu des services de police pour plusieurs délits et vols, a été mortellement poignardé le 18 août cours Jean-Ballard, près du Vieux-Port.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.