Cet article date de plus de six ans.

Des cybercriminels dérobent au moins 300 millions de dollars dans des banques du monde entier

Une centaine de d'établissements bancaires présents dans une trentaine de pays ont été visés, selon un l'éditeur d'anti-virus russe Kaspersky.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au moins 300 millions de dollars auraient été subtilisés par un gang de cybercriminels dans une centaine de banques, indique un rapport de la société Kaspersky. (THOMAS SAMSON / AFP)

Un joli butin. Entre 300 millions et un milliard de dollars (soit de 260 à 880 millions d'euros) auraient été subtilisés par un gang de cybercriminels dans une centaine de banques installées dans au moins 30 pays différents, indique un rapport de l'éditeur d'anti-virus russe Kaspersky, révèle la BBC lundi 16 février. Ces attaques auraient débuté en 2013 et seraient toujours en cours.

Les cybercriminels sont d'origine russe, ukrainienne et chinoise et sont surnommés Carbanak du nom du virus utilisé. La société russe Kaspersky collabore avec Interpol et Europol sur cette enquête. "Ces attaques soulignent une nouvelle fois que les criminels sont prêts à exploiter toutes les failles de chaque système", indique un membre d'Interpol.

"Habile et professionnelle"

"Il s'agit d'une cyberattaque très habile et professionnelle", ajoute Kaspersky. Le dossier est sensible et l'éditeur russe demeure délibérément flou sur les établissements bancaires victimes de cette fraude. La société russe donne toute de même la nationalité des principales banques visées : russes, américaines, allemandes, chinoises, ukrainiennes ou encore canadiennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.