Deux hommes abattus à la Kalachnikov dans le quartier de l'Estaque à Marseille

La piste du règlement de compte est privilégiée. Les faits interviennent cinq jours après une fusillade dans la cité de la Busserine.

Local de l\'association où a eu lieu la fusillade, Marseille, quartier de l\'Estaque, le samedi 26 mai 2018.
Local de l'association où a eu lieu la fusillade, Marseille, quartier de l'Estaque, le samedi 26 mai 2018. (FRANCEINFO)

Deux hommes ont été tués par balles samedi 26 mai, dans le quartier de l'Estaque à Marseille (16e arrondissement), a appris France Bleu Provence auprès des marins-pompiers de Marseille, confirmant une information du journal La Provence.

Les faits se sont produits vers 1h du matin dans le local de l'Amicale sportive Kuhlmann, près du stade de football. Un individu a fait irruption et a ouvert le feu avec une Kalachnikov sur plusieurs personnes qui jouaient aux cartes.

Deux hommes d'une trentaine d'années, touchés à la tête et à l'abdomen, sont morts sur place, malgré l'intervention des marins-pompiers. Dix-huit douilles ont été ramassées par les techniciens de la police judiciaire.

Le véhicule du tireur retrouvé brûlé quelques heures plus tard

Le tireur, attendu par un complice, a pris la fuite dans un véhicule retrouvé brûlé quelques heures plus tard dans la commune de Sausset-les-Pins (Bouches-du-Rhône).

Voir la vidéo

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille. La piste du règlement de comptes est privilégiée. Si celle-ci se confirme, il s'agirait donc des 10e et 11e victimes dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année.

Un contexte tendu à Marseille

Ces faits interviennent cinq jours après une fusillade dans la cité de la Busserine (14e arrondissement) à Marseille. Lundi, des policiers avaient été mis en joue par des hommes armés de Kalachnikov. En réaction, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'était rendu jeudi soir dans un commissariat des quartiers Nord de Marseille, pour réaffirmer son soutien aux forces de l'ordre dans la lutte contre la criminalité et les trafics.