Cet article date de plus d'un an.

Creuse : le fugitif soupçonné d'avoir percuté deux gendarmes toujours recherché, une perquisition menée à son domicile

L'individu est connu des services de l'ordre au Royaume-Uni. Il y a été condamné pour escroquerie.

Article rédigé par France Info - Pierre de Cossette
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le fugitif a percuté deux gendarmes lors d'un contrôle de la route dans la Creuse. (CLÉMENTINE SABRIÉ / RADIOFRANCE)

Où se cache le Britannique de 51 ans,soupçonné d'avoir percuté deux gendarmes, avec sa voiture jeudi à Vidaillat dans le département de la Creuse ? L'homme reste toujours activement recherché par les forces de l'ordre, a appris franceinfo. 

La berline allemande avec laquelle il a pris la fuite est, pour le moment, introuvable. Une cinquantaine d'enquêteurs sont mobilisés dans cette affaire rocambolesque : installé depuis sept ans dans le petit village de Vidaillat avec sa compagne, l'homme, qui a fait cette année l'objet d'un documentaire sur Netflix, est soupçonné d'avoir tenu un élevage illégal de chiens depuis plusieurs années dans une maison. Chenil qui a fait l'objet d'un contrôle sanitaire, jeudi 25 août, jour du drame avec les gendarmes. 

>>Mythomane, escroc condamné en Angleterre, sujet d'un documentaire Netflix... Ce que l'on sait de l'homme qui a attaqué deux gendarmes dans la Creuse

Reste qu'en fouillant cette vieille batisse en granit, les gendarmes ont pu mesurer que la traque du fugitif ne serait sans doute pas de tout repos, avec cette question lancinante : pourquoi l'homme a-t-il pris la fuite au moment du contrôle de cet élevage illégal de 26 chiens Beagle ? Pour rappel, l'individu est connu des services de l'ordre au Royaume-Uni. Il y a été condamné pour escroquerie en Angleterre.

La perquisition menée vendredi 26 août au domicile du quinquagénaire a été fructueuse. Selon les informations de franceinfo, les enquêteurs y ont trouvé des téléphones neufs à carte prépayée, idéal pour déjouer les surveillances. Le suspect s'est-il équipé pour sa fuite pour éviter d'être repéré ? Trop tôt pour le dire. 

Autre élément déroutant pour les enquêteurs, selon les voisins, le fugitif ne venait que rarement dans la maison qu'il occupait avec sa compagne depuis sept ans, et dont cette dernière ne sortait jamais. Les enquêteurs cherchent donc de potentiels points de chute du suspect dans la région. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.