Florence Arthaud : une navigatrice exemplaire

France 3 retrace la vie de celle qu'on appelait la "petite fiancée de l'Atlantique", la navigatrice Florence Arthaud, décédée dans la collision de deux hélicoptères en Argentine, lundi 9 mars.

France 3

Une championne, une pionnière, une femme libre et de caractère. Florence Arthaud, décédée dans un crash d'hélicoptère aura marqué à la fois le grand public et les marins. Cette enfant de la région parisienne, passionnée de voile, avait choisi de jouer sa vie sur les océans après avoir vécu un coma à 17 ans.

Un soir de novembre 1990 à Pointe-à-Pitre, elle confirmait son talent en remportant la plus célèbre des courses transatlantiques, la Route du rhum. Florence Arthaud s'imposait comme une référence de la voile à seulement 31 ans, devenant la première femme vainqueur de l'épreuve, en battant le record de vitesse de la course.

Un caractère pour s'imposer

Une compétitrice et un exemple pour les femmes qui voulaient partir découvrir le large. "C'est quelqu'un qui a su évidemment démontrer que les femmes avaient leur place dans un milieu qu'on disait réservé aux hommes et assez machiste et où, finalement, Florence, parce qu'elle avait un caractère très affirmé, a su faire sa place", témoigne la navigatrice Isabelle Autissier.
Une femme libre, avec un tempérament, mais qui a toujours a su rester simple, malgré la réussite et l'ambition. Elle qui voulait créer une course de voile 100% féminine aura laissé une trace indélébile dans l'Atlantique, pour tous les navigateurs.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Florence Arthaud, le 17 avril 1998, à Lorient (Morbihan). 
Florence Arthaud, le 17 avril 1998, à Lorient (Morbihan).  (VALERY HACHE / AFP)