Cet article date de plus de cinq ans.

Les cinq plus gros braquages de bijouterie depuis dix ans

Les malfaiteurs qui se sont attaqués, mardi, à la bijouterie Cartier de Cannes sont repartis avec un butin estimé à 17,5 millions d'euros. Mais c'est loin d'être le casse de la décennie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un journaliste devant la bijouterie Cartier de Cannes (Alpes-Maritimes), le 5 mai 2015, après un nouveau braquage. (VALERY HACHE / AFP)

C'est l'un des plus gros braquages de ces dernières années. Quatre malfaiteurs se sont emparés, mardi 5 mai, de montres et de bijoux dans la boutique Cartier de Cannes (Alpes-Maritimes). Leur butin est estimé à 17,5 millions d'euros, a indiqué, jeudi, une source judiciaire. Francetv info revient sur les cinq plus gros casses depuis 2005.

1103 millions d'euros à Cannes, en 2013

C'est un record en France. Au cœur de l'été, le 28 juillet 2013, un homme s'invite dans le luxueux hôtel Carlton à Cannes (Alpes-Maritimes), dans une aile réservée aux expositions temporaires. Des bijoux et montres incrustés de diamants, appartenant à la maison Leviev, y sont présentés. Le malfaiteur, masqué et armé d'un pistolet automatique, menace le personnel, qui lui remet rapidement les bijoux. Il repart comme il est arrivé, par une porte-fenêtre, et demeure aujourd'hui introuvable.

247 millions d'euros à Paris en 2008

Le 4 décembre 2008, en fin d'après-midi, quatre hommes, dont trois déguisés en femmes, pénètrent dans la bijouterie Harry Winston, située sur la luxueuse avenue Montaigne, dans le 8e arrondissement de Paris. Sous la menace d'armes de poing, le personnel vide les vitrines, les tiroirs, les coffres et même une trappe secrète connue des quatre malfaiteurs. En une vingtaine de minutes, ils s'emparent de 104 montres et 297 pièces de joaillerie, avant de prendre la fuite à bord d'une voiture conduite par un complice. Le préjudice, un temps estimé à 71 millions d'euros, a été réévalué en février dernier à 46,5 millions d'euros. 

3 32 millions d'euros à Paris en 2007

Sur la troisième marche du podium, à nouveau la bijouterie Harry Winston. Le 6 octobre 2007, quatre hommes, faisant partie de la même équipe qui s'attaquera de nouveau, un an plus tard, à cet établissement, surgissent, habillés en peintres et cagoulés, de l'intérieur de l'établissement, où ils ont passé la nuit avec la complicité du vigile. Ils menacent, frappent et ligotent les employés au fur et à mesure de leur arrivée, désactivent les alarmes et s'en vont avec 120 montres et 360 pièces de joaillerie (et les cassettes de vidéosurveillance). Huit hommes ont été condamnés à des peines de neuf mois à quinze ans de prison, en février, pour leur participation aux deux braquages d'Harry Winston. Un tiers seulement des bijoux ont été retrouvés.

417,5 millions d'euros à Cannes en 2015

Quatre hommes masqués se présentent à la boutique Cartier de Cannes (Alpes-Maritimes), mardi 5 mai, en fin de matinée, munis d'armes de poing, explique France 3 Côte-d'Azur. Ils s'emparent de montres et de bijoux exposés dans les vitrines en une dizaine de minutes. Les malfaiteurs prennent ensuite la fuite à bord d'une Mercedes volée, retrouvée calcinée un peu plus tard à Cannes. Le montant du butin est estimé à 17,5 millions d'euros, indique, jeudi, une source proche de l'enquête à l'AFP.

515 millions d'euros à Cannes en 2009

C'est la bijouterie Cartier de Cannes, encore, qui est attaquée par trois hommes. Les hommes armés s'emparent de bijoux avant de repartir en moto. Le butin de ce braquage est évalué à 15 millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.