Vol de bijoux au Carlton de Cannes : le butin estimé à plus de 100 millions d'euros

Un homme armé, le visage masqué, s'est emparé de bijous, bagues, pendentifs et boucles d'oreilles ornés de pierres précieuses dans le palace cannois.

Des voitures de police stationnent devant le Carlton, à Cannes (Alpes-Maritimes), peu après le braquage le 28 juillet 2013.
Des voitures de police stationnent devant le Carlton, à Cannes (Alpes-Maritimes), peu après le braquage le 28 juillet 2013. (VALERY HACHE / AFP)

Le chiffre de 40 millions avait circulé, mais c'est finalement un butin encore plus faramineux qu'a en sa possession le braqueur du Carlton. Le préjudice du vol de bijoux commis dans le luxueux hôtel de Cannes (Alpes-Maritimes) atteint 136 millions de dollars, soit environ 103 millions d'euros, a indiqué lundi 29 juillet le parquet de Grasse.

Francetv info revient sur ce que l'on sait de ce braquage spectaculaire. 

Le butin : un record

Le chiffre de 103 millions d'euros, annoncé lundi, se révèle bien plus élevé que les premières estimations données dimanche. Cette fois, il est basé sur un inventaire précis des marchandises dérobées, soit au total, "72 pièces, dont 34 d'exception représentant à elles seules une valeur de 135 millions de dollars", selon le parquet de Grasse.

Le butin est constitué de différents bijoux, bagues, pendentifs et boucles d'oreilles ornés de pierres précieuses, soit un montant beaucoup plus élevé que celui des précédents vols de bijoux qui ont touché la Croisette ces derniers mois. En mai, un collier de diamants d'une valeur de 2 millions d'euros du joaillier suisse De Grisogono avait été dérobé lors d'une soirée de prestige au Cap d'Antibes en marge du festival. Quelques jours plus tôt, des bijoux de la maison Chopard, estimés à 1 million d'euros, avaient disparu dans un hôtel Novotel. 

"La valeur du butin du Carlton de Cannes est du même ordre que celle du vol commis en 2003 au Diamond Center d'Anvers, en Belgique, estimée à une centaine de millions d'euros et considérée, jusqu'à présent, comme un record mondial", assure France 3 Côte-d'Azur.

Le mode opératoire : un braqueur masqué, armé et rapide

Le visage dissimulé par une casquette et un foulard, ganté et armé d'un pistolet automatique, le braqueur est entré peut avant midi dans l'enceinte du Carlton par une porte-fenêtre. A l'intérieur, il a menacé trois agents de sécurité, deux vendeurs et un manager de la maison Leviev, organisatrice de cette exposition-vente de prestige depuis le 20 juillet. Aucun client ne se trouvait sur les lieux.

Quelques secondes plus tard, le malfaiteur est reparti un sac à la main. A l'intérieur de celui-ci : une mallette remplie de bijoux. Les premières investigations ont révélé que l'individu était reparti à pied par une autre porte-fenêtre. Il a perdu quelques bijoux sur le chemin, dans sa fuite.

 Le suspect : "assez professionnel" et peut-être aidé d'un complice

Le parquet a qualifié l'auteur de ce braquage hors du commun d'"assez professionnel". Pour tenter de le retrouver, la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Nice examine depuis dimanche des images de vidéosurveillance de l'hôtel et de la ville de Cannes. 

Les enquêteurs tentent également de déterminer si le voleur a pu bénéficier de complicités. Si l'homme a pénétré seul dans le luxueux établissement, la porte-fenêtre donnant sur la Croisette "aurait dû être verrouillée", a précisé une source proche de l'enquête.