Braquage de Kim Kardashian : un suspect mis en examen notamment pour "vol avec arme en bande organisée" et "séquestration"

Son arrestation, mardi, dans le dossier de l'agression de la star de téléréalité américaine a été faite sur commission rogatoire du juge d’instruction.

Kim Kardashian et son garde du corp, Pascal Duvier, avant le braquage le 2 octobre 2016 à Paris.
Kim Kardashian et son garde du corp, Pascal Duvier, avant le braquage le 2 octobre 2016 à Paris. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO)

Le suspect interpellé, mardi10 avril,  sur la Côte-d'Azur, près de Nice dans les Alpes-Maritimes a été mis en examen, vendredi 13 avril, après sa garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur le braquage en octobre 2016 de la star américaine de téléréalité, Kim Kardashian, a appris franceinfo de source judiciaire.

L'homme âgé de 29 ans a été mis en examen pour "vol avec arme en bande organisée", "séquestration à l'égard de plusieurs personnes", "association de malfaiteurs" et "acquisition ou détention d'armes ou munitions de catégorie A et B". Il a été placé en détention provisoire, conformément à ce qu'avait requis le parquet. Son arrestation avait été faite sur commission rogatoire du juge d’instruction. 

10 autres mis en examen

Par ailleurs, dans le cadre de l'ouverture de cette information judiciaire, deux autres personnes mises en examen sont actuellement en détention provisoire et huit mis en examen sous contrôle judiciaire.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016, les agresseurs de Kim Kardashian s'étaient introduits dans l'hôtel particulier du 8e arrondissement de Paris, dans lequel séjournait la star de télé-réalité américaine. Les braqueurs étaient repartis avec un butin estimé à neuf millions d'euros. Les bijoux dérobés n'ont pas été retrouvés. Dans ce dossier, dix personnes sont mises en examen, dont deux actuellement en détention provisoire et huit sont contrôle judiciaire.