16 décembre 1992 : casse du siècle à la Banque de France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
16 décembre 1992 : casse du siècle à la Banque de France
France 2
Article rédigé par
C.Weill-Raynal, E.Penot - France 2
France Télévisions

Le 16 décembre 1992, près de 160 millions de francs ont été dérobés dans les locaux de la Banque de France. L'un des casses les plus audacieux de la fin du 20e siècle.

La porte de la Banque de France de Toulon (Var) était considérée comme inviolable. Mais les malfrats ont réalisé ce qui est resté dans les mémoires comme "le casse du siècle". Des gangsters très bien renseignés ont dérobé 160 millions d'euros. Le matin du 16 décembre 1992, ils débarquent au domicile du veilleur de nuit de la Banque de France et le prennent en otage en lui fixant une ceinture d'explosifs. Ils menacent de faire exploser la bombe devant la Banque de France, les employés laissent entrer les voleurs. 

La comptable de la banque livre les renseignements 

Les voleurs sont une dizaine, portent masques et perruques et enferment le personnel avant de descendre dans la salle des coffres dont ils connaissent le mécanisme d'ouverture. Ils dérobent un butin estimé entre 146 et 166 millions de francs, soit autour de 30 millions d'euros. La police encercle la banque mais les gangsters ont fui. Deux mois plus tard, onze personnes sont arrêtées, tous sont connus du milieu à l'exception d'une femme, Hélène Renaud, la comptable de la banque. Tombée amoureuse d'un des cerveaux de l'opération, elle fournit tous les renseignements pour préparer le casse du siècle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.