Bas-Rhin : des centaines de tombes profanées dans un cimetière juif

Ce n'est pas la première fois que le cimetière de Sarre-Union fait l'objet de profanations. "Tout sera mis en œuvre pour identifier, interpeller et déférer à la justice le ou les auteurs de cette ignominie", prévient le ministre de l'Intérieur.

Plusieurs centaines de tombes d\'un cimetière juif ont été profanées à Sarre-Union (Bas-Rhin), le 15 février 2015.
Plusieurs centaines de tombes d'un cimetière juif ont été profanées à Sarre-Union (Bas-Rhin), le 15 février 2015. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué. Selon les Dernières nouvelles d'Alsace, une colonne et un monument dédiés aux victimes de la Shoah auraient notamment été saccagés.

"Au moins la moitié des 400 sépultures que compte le cimetière ont été mises à terre", précise le quotidien régional. D'après le premier adjoint au maire, Richard Brumm, joint par francetv info, c'est un habitant de la commune qui a alerté les gendarmes, dimanche après-midi, après avoir remarqué que le portail de la nécropole avait été dégradé. "Nous avons ressenti beaucoup de tristesse en découvrant tout cela, ajoute l'élu. Dans cette période délétère, nous devons être plus que jamais solidaire avec l'ensemble de la communauté juive."

"Il ne reste qu'un champ de ruines, raconte un témoin dont la famille est enterrée à Sarre-Union au ParisienToutes les tombes ont été jetées bas ou pulvérisées. La grille d'entrée a été fracturée et jetée à terre. Le monument en l'honneur des déportés et des victimes de la Shoah a été littéralement pulvérisé. C'était un monument en grès avec plusieurs plaques de marbre... Il n'en reste que le socle..."

Valls dénonce "un acte ignoble, une insulte à la mémoire"

"Tout sera mis en œuvre dans les meilleurs délais pour que les auteurs de cet acte odieux et barbare soient identifiés et punis, a promis le président François Hollande dans un communiqué. La France est déterminée à lutter sans relâche contre l'antisémitisme et ceux qui veulent porter atteinte aux valeurs de la République."

"Tout sera mis en œuvre pour retrouver les responsables", assure également le Premier ministre, Manuel Valls, qui déplore "un acte ignoble et antisémite, une insulte à la mémoire"

Un cimetière déjà profané par le passé

"Il n'y a, pour le moment, pas de revendication. Pas de croix gammées, ni aucune inscription. On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres, mais on est bien touché de plein fouet ici", regrette Jean Kling, président du Consistoire israélite du Bas-Rhin.

FRANCE 2

"Ce n'est pas la première fois que le cimetière juif de Sarre-Union fait l'objet de profanations", rappellent les Dernières nouvelles d'Alsace. Selon le journal, une soixantaine de stèles avaient, en effet, été renversées en 1988, avant que 54 tombes ne soient à nouveau dégradées en 2001.