Automobile : des vols sans effraction par piratage électronique

110 000 voitures ont fait l'objet d'un vol ou d'une tentative de vol l'an passé. Trois fois sur quatre, il n'y a pas d'effraction. Les voleurs prennent le contrôle électronique du véhicule.

France 2

Les voitures sont de plus en plus victimes de pirates informatiques tranquillement installés chez eux. Une démonstration a été faite par deux ingénieurs américains pour alerter le grand public sur un risque réel, le piratage des voitures qui sert d'abord à les voler. En France, 300 voitures sont volées chaque jour. Les voitures d'aujourd'hui sont de plus en plus perfectionnées, elles demandent moins d'entretien, sont plus performantes et sont fabriquées dans des matériaux plus solides. La faille tient dans une seule main, ce petit boîtier électronique : votre clé de voiture.

Point faible des voitures : leur technologie

Voilà comment cela fonctionne : quand on sort de sa voiture et appuie sur la clé pour la verrouiller : c'est là que le pirate intervient. Le pirate est discret. Ici, c'est un expert en sécurité informatique qui démontre comment le piratage informatique fonctionne. "J'ai brouillé le signal de fermeture entre la clé et la voiture donc en réalité, elle ne s'est pas fermée et je vais pouvoir rentrer à l'intérieur", explique Florent Poulain, l'expert sécurité. Il est là le point faible de nos voitures : leur technologie. Tous les constructeurs cherchent la parade. Le vol d'une voiture par ordinateur s'appelle le "mouse jacking" et représente trois voitures volées sur quatre.

Le JT
Les autres sujets du JT