VIDEO. Écoles : comment parler des attentats aux plus jeunes ?

Depuis le début de la semaine, les enseignants multiplient les espaces de parole pour que chaque élève puisse avoir les mots pour parler des attentats qui ont frappé la France.

FRANCE 2

Depuis lundi 12 janvier, dans toutes les écoles de France, les enseignants ménagent des temps de parole pour permettre aux élèves d'évoquer les événements qui secouent la France depuis une semaine. Dans le groupe scolaire Molière, à Paris, que les élèves soient en sixième ou en terminale, ils sont tous invités à parler des attentats, mais pas de la même manière. Pour les collégiens, des mots écrits au tableau et une question : lesquels peut-on mettre au pluriel ? Journaux, religions, crayons... tant de mots autour desquels les élèves peuvent discuter. "Il faut plutôt répondre en parlant, parce que si tout le monde faisait comme eux, il n'y aurait plus personne sur Terre parce que personne n'a exactement les mêmes avis", déclare un élève de 11 ans.

Des débats pour se comprendre

Pour les plus âgés, les enseignants s'appuient sur une revue de presse pour parler des événements. Ici, on laisse s'installer un débat plus politique. "Il y a des tensions qui peuvent se créer entre deux élèves qui n'ont pas les mêmes opinions, les mêmes convictions. En parler, ça peut calmer les choses et permet de comprendre l'autre personne en face de soi", commente une adolescente.

Le JT
Les autres sujets du JT