Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Attentat au siège de "Charlie Hebdo" : le récit de la journée, de l'attaque aux rassemblements

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
C. LE GOFF - C. KENCK / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Au moins douze personnes, dont les dessinateurs Cabu et Wolinski, sont mortes dans le plus grave attentat perpétré en France depuis plus d'un demi-siècle.

Paris frappée par le terrorisme : deux hommes armés ont attaqué mercredi 7 janvier le journal satirique Charlie Hebdo, aux cris de "Allah akbar", tuant douze personnes dont les dessinateurs Cabu et Wolinski, dans le plus grave attentat en France depuis plus d'un demi-siècle. Les agresseurs sont en fuite, selon des sources policières.

Charb, Wolinski, Cabu et Tignous, figures historiques de l'hebdomadaire satirique, connus pour leurs dessins irrévérencieux, figurent parmi les morts. L'économiste et chroniqueur Bernard Maris aussi. Deux policiers ont également été tués. L'un d'entre eux assurait la protection de Charb.

Des rassemblements dans toute la France

L'hebdomadaire était visé par des menaces constantes et faisait l'objet d'une protection policière depuis la publication de caricatures de Mahomet fin 2011. Charb, le directeur de la publication, figurait sur une liste "Recherchés, morts ou vifs, pour crimes contre l'islam" publiée au printemps 2013 par la revue jihadiste Inspire.

Mercredi soir, à 20h30, 100 000 personnes, dont 35 000 à Paris, étaient rassemblées dans toute la France en hommage aux victimes, selon la police.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.