Cet article date de plus de six ans.

Le slogan "Je suis Charlie" ne sera pas déposé comme marque

Le logo reprenant la typographie de l'hebdomadaire satirique, a fait l'objet depuis plusieurs jours de nombreuses tentatives d'exploitation mercantile.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le slogan "Je suis Charlie", devenu l'emblème du soutien au journal "Charlie Hebdo", visé par une attaque terroriste le 7 janvier 2015 qui a fait 12 morts. ( DR )

Personne ne pourra être dépositaire de la marque "Je suis Charlie". Les multiples demandes de dépôt de cette marqué ont été rejetées, mardi 13 janvier, par l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi). "Ce slogan ne peut pas être capté par un acteur économique du fait de sa large utilisation par la collectivité", explique l'Inpi dans un communiqué.

Le logo "Je suis Charlie", trois mots en blanc et gris sur fond noir reprenant la typographie de l'hebdomadaire satirique, était l'objet depuis plusieurs jours de nombreuses tentatives d'exploitation mercantile.

Plus d'une cinquantaine de demandes déposées

"Depuis le 7 janvier, l'INPI a reçu de nombreuses demandes de marques 'Je suis Charlie', ou faisant référence à ce slogan", et l'institut "a pris la décision de ne pas enregistrer ces demandes de marques, car elles ne répondent pas au critère de caractère distinctif", souligne le communiqué.

Lundi, une source proche du dossier avait indiqué à l'AFP que plus d'une cinquantaine de demandes de ce genre avaient été déposées.

De nombreux produits – t-shirts, autocollants, badges... – affichant le tristement célèbre logo sont cependant déjà en vente sur les plateformes de vente en ligne. Certaines, comme Ebay et Amazon, se sont engagées à reverser leurs commissions à l'hebdomadaire, quand d'autres ont retiré ces produits de leurs boutiques en ligne.

Des URL dékà créées

Joachim Roncin, directeur artistique et journaliste musique au magazine gratuit Stylist, avait créé le logo mercredi dernier quelques minutes après l'attentat. Il a déclaré dans un tweet que "le message et l'image sont libres de toute utilisation" mais qu'il regretterait "toute utilisation mercantile".

Par ailleurs, les adresses de sites internet jesuischarlie.fr, jesuischarlie.com et jesuischarlie.org ont été créées dès mercredi, quelques heures à peine après la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts et 11 blessés. La société de conseil Coactiveteam, basée à Limogne-en-Quercy (Lot), a expliqué sur son site internet avoir "pris l'initiative de déposer" l'adresse jesuischarlie.fr pour la mettre "à disposition de Charlie Hebdo via son avocat", Richard Malka.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.