Cet article date de plus de trois ans.

Attaque au couteau à Marseille : de nombreuses questions autour de l'agresseur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Attaque au couteau à Marseille : de nombreuses questions autour de l'agresseur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de l'attaque au couteau qui a coûté la vie à deux jeunes femmes à Marseille le 1er octobre, de nombreuses questions se posent sur le profil et le parcours de l'agresseur.

Le tueur de la première attaque djihadiste à Marseille est au coeur de l'enquête des services antiterroriste. Quel est son profil ? À partir des empreintes digitales envoyées par la France, la Tunisie indique que le tueur est connu sous le nom d'Ahmed Hanachi, un homme de nationalité tunisienne né en 1987. C'est ce nom qui est inscrit sur le passeport donné lors de sa garde à vue à Lyon (Rhône) pour un vol à l'étalage. "Il avait déclaré être sans domicile fixe et sans emploi lors de sa garde à vue"  indique François Molins, procureur de la République. "Il a également indiqué être consommateur de drogues dur et divorcé", ajoute-til. 

Relâché à la veille de l'attaque

L'homme n'était pas fiché S mais vivait en situation irrégulière sur le territoire Français. Aurait-il pu être arrêté plus tôt ? Depuis 2005, l'assaillant a été arrêté à plusieurs reprises pour vol et affaires de drogues. Mais il est toujours resté sur le territoire français, ce fut encore le cas à la veille de l'attaque. Les policiers avaient pourtant demandé son placement en détention, demande qui n'a pas été suivie des faits. Le ministre de l'Intérieur vient d'ouvrir une enquête administrative pour faire toute la lumière sur la situation. Via son organe de propagande, l'État islamique a revendiqué l'attaque. Le téléphone portable du meurtrier est en cours d'analyse afin de découvrir un éventuel contact avec le groupe terroriste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque au couteau à la gare de Marseille

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.