Cet article date de plus d'un an.

Mort de Federico Martin Aramburu : le principal suspect, Loïk Le Priol, a été mis en examen pour "assassinat" et placé en détention provisoire

Le militant d'ultradroite a été arrêté la semaine dernière lors d'un contrôle aux frontières en Hongrie.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le rugbyman argentin Federico Martin Aramburu réalise une passe lors d'un match avec Perpignan, le 17 novembre 2007, à Trévise (Italie). (GIUSEPPE CACACE / AFP)

Loïk Le Priol, principal suspect dans l'enquête sur l'assassinat de l'ancien rugbyman argentin Federico Martin Aramburu, a été mis en examen, a annoncé à l'audience une juge des libertés et de la détention, vendredi 1er avril. Il a aussitôt été placé en détention provisoire.

Une source judiciaire précise à franceinfo que l'ancien militaire et militant du mouvement d'ultradroite Groupe union défense (GUD) est mis en examen des chefs d'"assassinat" et "détention d'armes de catégorie B et C".

Loïk Le Priol a été arrêté la semaine dernière, lors d'un contrôle aux frontières en Hongrie. Il doit déjà être jugé en juin prochain dans une affaire de torture sur un ancien camarade. Federico Martin Aramburu a été tué devant son hôtel, samedi 19 mars, vers 6h45. Il a été touché par cinq balles, après une altercation au bar Le Mabilllon, à de Saint-Germain-des-Prés, dans le 6e arrondissement de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.