Aulnay-sous-Bois : nouvelle nuit de tension dans la cité des 3 000

De nouveaux heurts ont éclaté pour la troisième nuit consécutive à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) hier, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février. Une tension due à la violente interpellation d'un jeune homme jeudi 2 février.

FRANCE 3

François Hollande aux côtés de Théo et de sa mère. C'est une visite surprise ce mardi 7 février après-midi à l'hôpital pour apporter son soutien au jeune homme encore très affaibli. Un geste fort qui a rassuré toute la famille. "Théo a été enchanté et réconforté de voir que le président s'est déplacé pour lui", explique Mickaël, son frère.

Des tirs de sommation à balle réelle

Hier soir, la cité des 3 000 a été le théâtre d'une troisième nuit de débordements. Plusieurs dizaines de personnes sont descendues dans la rue, mettant le feu à des véhicules et défiant les forces de l'ordre avec des projectiles. Devant faire face à des individus menaçants, des policiers ont tiré neuf fois en l'air. Des tirs de sommation à balle réelle. Une situation de légitime défense selon un syndicat de la police. Une version attestée par la préfecture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo du \"Parisien\" dans laquelle Théo s\'exprime depuis l\'hôpital d\'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 7 février 2017.
Capture d'écran d'une vidéo du "Parisien" dans laquelle Théo s'exprime depuis l'hôpital d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 7 février 2017. (LE PARISIEN / FRANCEINFO)