Cet article date de plus de quatre ans.

Rassemblement à Bobigny après l'affaire Théo : "Ça montre à quel point les gens n'en peuvent plus"

Une manifestation pour dénoncer les violences policières est organisé samedi (16 heures) à Bobigny, près de dix jours après l'interpellation violente de Théo, à Aulnay-sous-Bois. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation de soutien à Théo, le 6 février, à Aulnay-sous-Bois.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Un rassemblement  est organisé samedi 11 février à 16 heures devant le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) "contre les violences policières", neuf jours après l'interpellation violente de Théo, 22 ans, à Aulnay-sous-Bois.

Plusieurs jeunes de Bobigny, indignés par "la brutalité" des policiers, ont lancé cet appel à la mobilisation, notamment Issa, un lycéen de la ville. L'idée a ensuite été relayée sur les réseaux sociaux

Une manifestation lancée "en parlant avec des potes"

"C'est en parlant avec des potes qu'on a décidé d'organiser ce rassemblement", raconte Issa. On a écrit un texte, on l'a fait tourner sur Twitter, Facebook et Snapchat. Des artistes l'ont relayé et ça a fait du bruit. Ça montre à quel point les gens n'en peuvent plus de cette situation."

L’adolescent explique à France Bleu Paris qu'il a été "choqué" par l'histoire de Théo : "On espère être entendu, montrer à la justice qu'elle est regardée. On suivra ce qu'il va se passer, on ne veut pas d'un simulacre de justice", annonce-t-il.

Rassemblement à Bobigny : "Ça montre à quel point les gens n'en peuvent plus", explique Issa, à l'origine de la mobilisation
écouter

Voir en plein écran

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Théo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.