Amedy Coulibaly aurait eu l'intention d'attaquer une école juive

L'enquête sur les liens et les intentions d'Amedy Coulibaly et des frères Kouachi progresse. Selon nos sources, la cible initiale d'Amedy Coulibaly aurait pu être une école juive. C'est une hypothèse très forte même si elle n'est pas encore étayée par des éléments matériels. Par ailleurs, un homme qui aurait eu des contacts avec les frères Kouachi a été arrêté en Bulgarie.

(L'enquête visant les intentions et les fréquentations d'Amedy Coulibaly et des frères Kouachi progresse © MAXPPP)

La cible initiale d'Amedy Coulibaly aurait pû être une école juive. C'est en tout cas ce qu'a évoqué Robert Badinter sur France Info ce mardi. François Hollande a lui-aussi indiqué que cette hypothèse ressortait de l'enquête en cours, lors de l'hommage qu'il a rendu aux policiers tués.

Une école juive se situe en effet à proximité du lieu où Amedy Coulibaly a tué une policière stagiaire à Montrouge. Il s'agit de l'école Yaghel Yacov. C'est une hypothèse très forte, selon les sources de France Info, même si elle n'est pas encore étayée par des éléments matériels.

Un suspect en Bulgarie

L'autre enquête, celle sur les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, progresse elle-aussi.  Un Français d'origine haïtienne a été arrêté en Bulgarie. Cet homme de 29 ans aurait pu avoir des contacts avec Chérif, le plus jeune des deux frères. Il s'appelle Fritz-Joly Joaquin, et il est aux mains de la justice bulgare depuis le 1er janvier dernier.

Il a été interpellé alors qu'il tentait de rejoindre la Turquie, avec son fils de 3 ans. C'est la mère de l'enfant qui a donné l'alerte : elle le suspectait de vouloir rejoindre la Syrie. Fritz-Joly Joaquin est un personnage-clé dans l'enquête : il pourrait permettre aux enquêteurs d'identifier d'autres fréquentations terroristes. Un mandat d'arrêt européen a été émis à son encontre. La justice bulgare doit annoncer vendredi si elle accepte d'extrader le suspect vers la France. 

Les enquêteurs cherchent à indentifier puis à interpeller les complices des trois meurtriers. Des éléments relevés dans la planque supposée d'Amedy Coulibaly, à Gentilly, leur permettent de progresser. Les auteurs des tueries auraient reçu des visites dans les jours précédant les attaques.

A LIRE AUSSI►►►De nouveaux éléments dans l'enquête sur les attaques terroristes