"Alerte enlèvement" déclenchée en Meurthe-et-Moselle après la disparition d'une enfant de 7 ans

Berenyss Lémond-Cavaleri est portée disparue, annonce le parquet, jeudi. Elle a disparu près de la ville de Sancy. La petite fille mesure 1,40 m et porte des lunettes à montures noires. Elle a de longs cheveux bruns. Elle est vêtue d’une jupe à volants blancs et d'un haut multicolore.

Photo de la petite Berenyss, 7 ans, diffusée par le ministère de l\'Intérieur lorsqu\'a été déclenchée le dispositif \"Alerte enlèvement\", le 23 avril 2015. La fillette a été retrouvée quelques heures après, vivante, dans les Ardennes françaises.
Photo de la petite Berenyss, 7 ans, diffusée par le ministère de l'Intérieur lorsqu'a été déclenchée le dispositif "Alerte enlèvement", le 23 avril 2015. La fillette a été retrouvée quelques heures après, vivante, dans les Ardennes françaises. (POLICE JUDICIAIRE / AFP / FRANCETV INFO)

Une "Alerte enlèvement" a été déclenchée, jeudi 23 avril, dans le département de Meurthe-et-Moselle après la disparition d'une enfant de 7 ans, annonce le parquet. Berenyss Lémond-Cavaleri a disparu à 15h05 à Sancy, un village de 350 habitants, situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Metz.

Son vélo retrouvé

La petite fille mesure 1,40 m et porte des lunettes à montures noires. Elle a de longs cheveux bruns. Elle est vêtue d’une jupe à volants blancs et d'un haut multicolore, précise l'alerte enlèvement.

Avant que sa trace ne soit perdue, la fillette faisait du vélo sur la place du village en face de la maison familiale quand elle a échappé à l'attention de sa mère. Rapidement, cette dernière s'est mise à sa recherche mais n'a retrouvé que le vélo de la fillette dans une rue un peu plus loin, avant de prévenir les gendarmes, selon son récit. "Il y a eu un délai très court entre le moment où la mère a perdu de vue l'enfant et celui où le vélo a été retrouvé", dans une ruelle à une centaine de mètres de la maison familiale, selon le procureur de Briey.

Une fourgonnette de type Kangoo blanche sur les lieux

"Un fourgon blanc conduit par un homme d'une quarantaine d'années a été vu sur les lieux", ajoute le site gouvernemental. Le conducteur d'une Kangoo blanche est activement recherché "parce que c'est a minima un témoin, et pas un suspect à ce stade, personne n'ayant vu l'enfant monter dans ce véhicule" utilitaire, a dit le procureur. C'est le témoignage de la mère qui a fait état de la présence de ce véhicule dans les environs, selon un enquêteur.

"Nous n'avons pas la certitude que c'est un enlèvement, mais nous avons pris la décision de déclencher cette procédure", a déclaré le procureur de Briey. "On ne désespère pas de la retrouver dans des conditions qui ne seraient pas un enlèvement", a également indiqué le général de gendarmerie Jean-Régis Vechambre,

Une centaine de militaires mobilisés

Le dispositif de recherches est monté en puissance tout au long de la journée, mobilisant jusqu'à une centaine de militaires, dont 30 gendarmes mobiles. Un hélicoptère et deux équipes cynophiles ont également participé aux recherches.

La fillette est activement recherchée dans une large zone autour du village. L'alerte a également été transmise à la Belgique, au Luxembourg et à l'Allemagne, dont les frontières sont proches. "Dès 16h17, l'ensembles des forces de police belges et luxembourgeoises étaient mobilisées ; on ne peut difficilement être plus efficace. Pour nous, la frontière n'existe pas", a souligné le procureur, rapporte France 3 Lorraine.

 

Si vous localisez l'enfant, n'intervenez pas vous-même, appelez immédiatement le 0800 363 268 ou envoyer un courriel à cette adresse :
alerte-enlevement@gendarmerie.interieur.gouv.fr