Cet article date de plus de cinq ans.

Marseille : le Consistoire de la ville conseille de ne plus porter la kippa dans la rue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Marseille : le Consistoire de la ville conseille de ne plus porter la kippa dans la rue
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le Consistoire local appelle à ne plus porter de signes religieux dans la rue après l'agression de la veille.

L'adolescent qui a attaqué à la machette un enseignant juif à Marseille (Bouches-du-Rhône) hier, lundi 11 janvier, vient d'être transféré à la section antiterroriste de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Dans la communauté juive de Marseille, c'est le choc. Ce mardi, le jeune professeur a remplacé la kippa qu'il portait hier par une casquette; un choix difficile pour lui.

Une recommandation contestée

L'école dans laquelle il enseigne a elle aussi conseillé aux élèves et aux parents de ne plus porter leur kippa dans la rue. "On ne peut plus vivre comme on veut", constate un jeune homme. C'est à quelques mètres de l'école que l'enseignant a été agressé lundi matin par un adolescent de 15 ans qui l'a frappé avec une machette dont la lame mesure plusieurs dizaines de centimètres. Cette agression a plongé la communauté juive de Marseille dans une grande inquiétude. Le Consistoire local appelle à ne plus porter de signes religieux dans la rue. La recommandation est contestée ce mardi soir par le grand rabbin de France et les institutions juives nationales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.