Cet article date de plus de neuf ans.

Viande de cheval : d'autres filières que Spanghero peut-être impliquées, selon Hamon

Après enquêtes, "il pourrait apparaître qu'il n'y ait pas qu'une seule filière concernée", a déclaré le ministre délégué à la Consommation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'usine de la société Spanghero, à Castelnaudary (Aude), le 10 février 2013. (REMY GABALDA / AFP)

Dans le scandale de la viande de cheval, le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, a laissé entendre jeudi 21 février que la filière mettant en cause Spanghero et Comigel pourrait ne pas être la seule.

"Nous aurons bientôt les premiers résultats de ces prélèvements et il pourrait apparaître - je mets bien du conditionnel - qu'il n'y ait pas qu'une seule filière concernée par cette substitution de viande de cheval en lieu et place de viande de boeuf", a expliqué Benoît Hamon à la sortie d'une réunion avec le secteur agroalimentaire.

"Une fraude généralisée", selon Le Foll

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a souligné lors des questions au gouvernement au Sénat que des enquêtes étaient en cours à l'échelle de l'Europe."Ce qui s'est passé est une fraude généralisé, a-t-il déclaré. Nous avons saisi d'ailleurs Europol parce que nous pensons que tout ça n'est pas simplement un circuit entre ce que vous savez, la Roumanie, les Pays-Bas et la France."

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a indiqué "que plusieurs autorités étrangères et entreprises [françaises] ont d'ores et déjà signalé la découverte de viande de cheval dans des produits à base de viande de bœuf suite à la réalisation de tests" effectués depuis que le scandale a éclaté. "A ce stade, il n'est pas possible de déterminer dans quelle mesure les différents événements sont liés", a indiqué la DGCCRF.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viande de cheval

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.