Al Jazeera n'a pas intérêt à diffuser les images des tueries, selon un politologue

Interrogé par FTVi, Antoine Basbous, politologue spécialiste du monde arabe et du terrorisme islamiste, pense que la chaîne qatarie ne voudra pas provoquer de choc en diffusant des vidéos des tueries filmées par Merah, car le Qatar a beaucoup investi en France.

La chaîne télévisée qatarie Al Jazeera a été lancée en anglais le 15 novembre 2006.
La chaîne télévisée qatarie Al Jazeera a été lancée en anglais le 15 novembre 2006. (POUZET / SIPA)

Faut-il diffuser ou non les vidéos des crimes de Mohamed Merah ? La chaîne qatarie Al Jazeera, qui a reçu à son siège parisien une copie des vidéos lundi, a annoncé y réfléchir, mardi 27 mars. Antoine Basbous, politologue spécialiste du monde arabe et du terrorisme islamiste et fondateur de l'Observatoire des pays arabes (OPA), confie à FTVi qu'il ne croit pas à cette hypothèse et explique qu'Al Jazeera a changé.

Est-il légal de diffuser les images des tueries filmées par Mohamed Merah ?

Antoine Basbous : Je ne suis pas un spécialiste du droit, c'est donc d'un autre point de vue que je peux vous répondre. Al Jazeera pourrait décider de diffuser les vidéos filmées par Merah, quitte ensuite à se faire attaquer en justice. La chaîne qatarie pourrait aussi n'en diffuser que des extraits pour tenter de ne pas verser dans l'apologie du terrorisme. 

Je ne pense pas qu'elle le fera. Les responsables de la chaîne seront attentifs à ne pas provoquer un choc dans un pays où ils ont investi de grands moyens financiers. Ils sont préoccupés par l'image du Qatar et de ses investisseurs en France. De plus, le comportement de Mohamed Merah a été dénoncé dans les médias arabes. La chaîne est tenue par toutes ces exigences.

La chaîne qatarie a-t-elle déjà diffusé des images de ce type ?

Au début des années 2000, à l'époque où Al Jazeera portait les revendications de Ben Laden, la plupart des messages des terroristes étaient diffusés à l'antenne. En 2004 et en 2005, la chaîne a couvert la guerre en Irak du côté de la rébellion. Elle a diffusé l'exécution de Saddam Hussein, le 30 décembre 2006 à Bagdad (Irak). Puis elle a modifié sa ligne éditoriale. Aujourd'hui, la chaîne s'investit beaucoup dans ce que j'appelle le "tsunami arabe", c'est-à-dire qu'elle soutient les révoltes arabes. Diffuser les images des tueries de Mohamed Merah ne s'inscrit plus aujourd'hui dans la vision du monde que porte Al Jazeera.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.