Procès Merah : ouverture du procès du frère de Mohamed Merah et d’un autre suspect

En 2012, Mohamed Merah avait assassiné trois militaires, un enseignant et trois enfants d’une école juive avant d’être tué par la police. Ce lundi 2 octobre, c’est le procès de son frère Abdelkader Merah, ainsi que d’un complice présumé, qui s’ouvre à Paris.

FRANCE 3

Toutes les familles des victimes de Mohamed Merah étaient présentes le 2 octobre au matin devant la Cour d’assises de Paris. Samuel Sandler, qui a perdu un fils et deux petits enfants dans la tuerie de l’école Ozar Hatorah à Toulouse. Latifa Ibn Ziaten, dont le fils était l’un des trois militaires assassinés par Merah à Montauban. "J’espère que justice sera faite et il ne faut pas que je perde la confiance", explique-t-elle.

Accusés d’avoir fourni les outils qui ont servi aux attaques

"Ce qui m’importe c’est qu’on parle de mon petit frère qui était militaire français et qui a été abattu sans arme sur le territoire", explique Radia Legouad, sœur de Mohamed Legouad, une autre victime. Mohamed Merah, l’auteur des attentats de Montauban et Toulouse qui ont fait au total sept victimes a été tué par le raid. Aujourd’hui comparait son frère Abdelkader, accusé de complicité. Sa mère considère qu’il est innocent, même si elle désavoue les assassinats commis par son autre fils. Lui et un autre complice présumé sont poursuivis pour avoir fourni le scooter, le gilet pare-balles et l’arme utilisés lors des attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eric Dupond-Moretti, avocat d\'Abdelkader Merah, arrive au palais de justice de Paris, le 2 octobre 2017.
Eric Dupond-Moretti, avocat d'Abdelkader Merah, arrive au palais de justice de Paris, le 2 octobre 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)