Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Dodo la Saumure entendu au procès du Carlton à Lille

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dodo la Saumure, gérant de plusieurs maisons closes en Belgique, a donné sa version des faits ce matin, jeudi 5 février, dans le cadre du procès du Carlton à Lille.

Dominique Alderweireld, surnommé Dodo la Saumure, était entendu ce matin, jeudi 5 février, dans le cadre du procès de l'hôtel Carlton, à Lille. Il s'est défendu d'être à la tête d'un réseau de filles payées pour des soirées libertines avec des clients français. Après avoir fait sourire la salle en annonçant vouloir ouvrir un bar montant baptisé Le FMI, il a juré que toutes les filles de ses clubs étaient indépendantes.

Mais Jade, une des anciennes prostituées du réseau, a décrit un rythme infernal et des engrenages insupportables. "Lorsque vous commencez à boire du champagne à 10 heures et que vous ne vous arrêtez qu'à 2 ou 3 heures du matin ou au-delà, quel est votre degré de libre arbitre, quelle est votre possibilité de dire stop ?" a répondu son avocat au micro de France 3.

Le couple nie les faits

La femme de Dodo la Saumure était également présente sur le banc des prévenus, mais elle n'assume pas l'accusation de proxénétisme. Avec son mari, ils auraient pourtant fourni des prostituées à René Kojfer, ancien responsable du Carlton.
"Tous les établissements enregistrent, alors je ne vois pas comment on peut forcer quelqu'un", a nié le gérant de maisons closes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers DSK

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.