Procès du Carlton : vers une relaxe de DSK ?

Frédéric Fèvre, le procureur de la République de Lille, a demandé la relaxe de Dominique Strauss-Kahn, ce mardi 17 février.

France 2

Dominique Strauss-Kahn sera-t-il relaxé ? C'est du moins la demande du procureur de la République de Lille, ce mardi 17 février, alors que plusieurs parties civiles ont abandonné leurs poursuites contre DSK, dans le procès du Carlton. À en croire l'accusation, DSK ne serait donc pas un proxénète, malgré son attrait pour le libertinage.
Pour l'avocat de l'association Le Nid, ce n'est pas une défaite : "Ce procès est une véritable victoire pour les associations qui luttent contre le proxénétisme, car encore une fois, je le pense très sincèrement, notre regard a changé", a-t-il lancé, face à la caméra de France 2.

Un an de prison ferme requis pour Dodo la Saumure

Pour les 13 autres prévenus, le réquisitoire reste modéré. Frédéric Fèvre n'a requis que des peines de prison avec sursis, sauf pour le proxénète Dodo la Saumure, contre lequel il a demandé un an de prison ferme et un avec sursis.
Toutefois, le tribunal n'est pas tenu de suivre les réquisitions du procureur. Le jugement sera rendu dans plusieurs semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
DSK, à Sarcelles (Val-d\'Oise), le 16 octobre 2011, lors du second tour de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012.
DSK, à Sarcelles (Val-d'Oise), le 16 octobre 2011, lors du second tour de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012. (THOMAS SAMSON / AFP)