Affaire du Carlton : le procès tourne à l'avantage de DSK

L'ancien directeur du FMI pourrait être relaxé dans le procès où il est accusé de proxénétisme aggravé.

FRANCE 2

Au début du procès, Dominique Strauss-Kahn était arrivé avec l'étiquette de proxénète présumé. 15 jours plus tard, la situation a complètement changé. Les parties civiles qui voulaient la condamnation de l'ancien président du FMI ont renoncé. "Ce procès a démontré que nos clients, mais aussi la justice étaient capable de […] reconnaître les faiblesses d'un dossier. Et ces faiblesses sont venues au secours de Dominique Strauss-Kahn", explique Gilles Maton, avocat des parties civiles.

Relaxe pour DSK ?

"Les parties civiles sont obligées de reconnaître que les charges contre Dominique Strauss-Kahn se sont effondrées. De plus, le procureur de la République réclame un non-lieu depuis juin 2013. Il devrait aujourd'hui être le Premier défenseur de DSK en demandant sa relaxe", rapporte Dominique Verdeilhan, journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
DSK, à Sarcelles (Val-d\'Oise), le 16 octobre 2011, lors du second tour de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012.
DSK, à Sarcelles (Val-d'Oise), le 16 octobre 2011, lors du second tour de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012. (THOMAS SAMSON / AFP)