La Suède abandonne les poursuites pour viol visant Julian Assange

La justice suédoise renonce ce vendredi 19 mai aux poursuites pour viol à l'encontre de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks.

Au balcon de l'ambassade d'Équateur à Londres (Grande-Bretagne), Julian Assange se présente le poing levé devant un parterre de journalistes et de soutiens. L'Australien de 45 ans a gagné, ce vendredi 19 mai, sa première bataille judiciaire. Le parquet suédois a décidé d'abandonner toutes les poursuites pour viol à son encontre.

Julian Assange risque toujours l'extradition vers les États-Unis

Mais le fondateur de WikiLeaks n'est pas pour autant sorti d'affaires. Car s'il quitte l'ambassade équatorienne dans laquelle il vit reclus depuis cinq ans, la police britannique l'a prévenu : Julian Assange sera immédiatement arrêté pour avoir violé en 2012 son contrôle judiciaire. Pire, il risque l'extradition vers les États-Unis qui reprochent à l'Australien d'avoir diffusé via son site Internet des centaines de milliers de documents américains classés secret défense.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, au balcon de l\'ambassade d\'Equateur à Londres (Grande-Bretagne) le 19 mai 2017.
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, au balcon de l'ambassade d'Equateur à Londres (Grande-Bretagne) le 19 mai 2017. (JUSTIN TALLIS / AFP)