Affaire Sophie Le Tan : la nouvelle version des faits de Jean-Marc Reiser

Un mois après la disparition de Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser, le principal suspect de cette affaire, aurait délivré une nouvelle version des faits vendredi 5 octobre. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le mystère de la disparition de Sophie Le Tan est-il en train de s'éclaircir ? Hier, vendredi 5 octobre, après six heures d'audition derrière les murs du palais de justice de Strasbourg (Bas-Rhin), Jean-Marc Reiser, le principal suspect, a changé sa version des faits. Devant les magistrats et contrairement à ce qu'il soutenait jusqu'à présent, il a indiqué connaître Sophie Le Tan. Ils se seraient croisés à la fac.

"Les mensonges, ça suffit !"

Blessée à une main, elle serait venue chez lui se faire soigner. Voilà pourquoi, assure Jean-Marc Reiser, l'ADN de la jeune femme et son sang ont été retrouvés dans sa baignoire. Une fois soignée, elle aurait quitté les lieux. Une nouvelle version des faits qui met hors de lui l'avocat de la famille Le Tan. "Je n'attendais rien de sa déposition. Les mensonges, ça suffit ! On veut la vérité", a déclaré à France 3 Me Gérard Welzer, qui veut savoir où est Sophie Le Tan. Une question à laquelle Jean-Marc Reiser ne répond pas. Il nie d'ailleurs toute implication dans sa disparition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches de Sophie Le Tan devant le tribunal de Strasbourg, le 5 octobre 2018. 
Des proches de Sophie Le Tan devant le tribunal de Strasbourg, le 5 octobre 2018.  (FREDERICK FLORIN / AFP)