Cet article date de plus d'un an.

Justice : Joël Le Scouarnec, le chirurgien de Jonzac, aurait-il pu être arrêté plus tôt ?

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Justice : Joël Le Scouarnec, le chirurgien de Jonzac, aurait-il pu être arrêté plus tôt ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le procès de Joël Le Scouarnec s'ouvrira vendredi 13 mars à Saintes (Charente-Maritime). Le chirurgien de Jonzac (Charente-Maritime) est soupçonné de centaines d'agressions sexuelles et viols sur des enfants tout au long de sa carrière. Une partie de ses crimes aurait pu être évitée. Un psychiatre affirme qu'il avait averti la direction de l'hôpital de Quimperlé (Finistère) dans lequel il travaillait.

Il pourrait être le pire pédophile de l'Histoire en France : Joël Le Scouarnec, 349 victimes potentielles selon les enquêteurs. Comment ce chirurgien a-t-il pu travailler pendant plus de 30 ans sans être inquiété ? C'est sa petite voisine âgée de 6 ans qui a brisé l'omerta en 2017. Ce fut le début d'une enquête hors norme. "Quand j'ai porté plainte à la gendarmerie et que j'ai dit qu'il était chirurgien, on ne m'a pas cru", explique la mère d'une des victimes présumées.

Le FBI avait signalé son profil à la France en 2004

L'homme a travaillé dans 18 hôpitaux. Il est soupçonné d'avoir fait des victimes dans au moins 12 de ses établissements. Dès 1997, dans les centaines de pages de ses journaux intimes, il note au quotidien ses fantasmes, ses obsessions et des agressions sexuelles sur mineurs. Tout ce qu'il a écrit correspond-il à la réalité ? Dans ses carnets, il se définit lui-même comme "un grand pervers", se disant "exhibitionniste, voyeur, sadique, masochiste, scatologique, fétichiste, pédophile". Son parcours aurait pu s'arrêter fin 2004. Le FBI avait signalé son profil. Un psychiatre avait aussi lancé l'alerte à Quimperlé (Finistère), après avoir été troublé par certains propos de son confrère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.