Disparition d'Estelle Mouzin : Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret, de nouveau entendue par la juge vendredi

En novembre dernier, elle avait mis à mal l'alibi de son mari. 

Monique Olivier lors de son procès à Charleville-Mézière le 29 mai 2008
Monique Olivier lors de son procès à Charleville-Mézière le 29 mai 2008 (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

L'ex-femme de Michel Fourniret, Monique Olivier, sera de nouveau entendue vendredi par la juge d'instruction chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Lors de sa dernière audition devant la juge en novembre dernier, Monique Olivier avait mis à mal l'alibi de son mari dans cette affaire. A plusieurs reprises, le tueur en série a assuré par le passé n'avoir rien à voir avec la disparition de la fillette, survenue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), en expliquant qu'il se trouvait ce jour-là à son domicile de Sart-Custinne, en Belgique. En guise d'alibi, il avait évoqué un appel téléphonique passé à son fils, le soir des faits, pour son anniversaire. Son fils n'avait alors pas répondu mais l'appel avait été attesté par des relevés téléphoniques.

Lors de son audition par les juges au mois de novembre, Monique Olivier a raconté avoir elle-même passé ce coup de téléphone à la demande de son mari, absent ce jour là. Michel Fourniret avait quelques jours plus tard été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort".