Affaire Grégory : les mises en examen annulées

Pour des questions de procédure, la justice annule les mises en examen de trois membres de la famille dans l'affaire du petit Grégory Villemin. Murielle Bolle et les époux Jacob sont aujourd'hui soulagés, après un an de pressions judiciaire et médiatique.

Voir la vidéo

Personne ne souhaitait réagir à Aumontzey, dans les Vosges, au domicile des époux Jacob. Murielle Bolle, elle aussi, a choisi la discrétion ; elle a quitté dans la matinée le domicile des amis vosgiens qui l'hébergeaient. "Elle m'a envoyé un texto me disant : 'ma mise en examen est levée, je suis heureuse'", témoigne son amie. Depuis son adolescence, Murielle Bolle est au centre de l'affaire Grégory.

L'enquête continue, malgré l'annulation

Il y a 15 jours, la justice l'avait autorisée à revenir dans les Vosges, où elle était hébergée par ses amis. "Quand elle est rentrée chez nous, elle était heureuse ! Ça faisait dix mois qu'elle était éloignée de ses enfants, donc là elle a revu ses enfants ; elle était contente d'être revenue dans les Vosges", ajoute celle qui l'a accueillie. Un an après la relance spectaculaire de l'affaire Grégory, l'enquête semble à nouveau aboutir à une impasse.

Les mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob sont donc annulées. Les avocats demandent à la justice de ne plus poursuivre leurs clients. Pour les avocats de la famille Villemin, l'enquête va continuer, malgré l'annulation des mises en examen. 34 ans après, la famille de Grégory et la justice espèrent toujours faire éclater la vérité sur le crime de la Vologne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de Grégory Villemin, retrouvé mort en octobre 1984.
Photo non datée de Grégory Villemin, retrouvé mort en octobre 1984. (AFP)