Cet article date de plus d'un an.

Violences après la mort de Nahel : transports, spectacles… Les premières conséquences des violences

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Émeutes : transports, spectacles… Les premières conséquences des violences
Article rédigé par France 2 - A.Bourse
France Télévisions
France 2
Les transports vont se figer et plusieurs événements vont être annulés à la suite des émeutes. Vendredi 30 juin, la journaliste Anne Bourse fait le point sur le dispositif de sécurité.

Après la mort de Nahel tué par un policier à Nanterre, mardi, des violences urbaines sont à nouveau redoutées dans la soirée. "Des forces de l'ordre supplémentaires sont annoncées, notamment des forces mobiles et des unités spéciales ainsi que 18 véhicules blindés de la gendarmerie", indique Anne Bourse, en direct du ministère de l'Intérieur, vendredi 30 juin. Gérald Darmanin a demandé aux préfets de prendre des arrêtés d'interdiction de ventes de mortiers d'artifice ou de bidons d'essence.

Plusieurs événements culturels annulés

"Côté transport, après l'Île-de-France, c'est désormais dans toute la France que les bus et tramways sont arrêtés à partir de 21 heures. Sur le plan culturel, de nombreux festivals ou spectacles sont annulés un peu partout", poursuit la journaliste. Les deux concerts de Mylène Farmer prévus au Stade de France, en Seine-Saint-Denis, vendredi 30 juin et samedi 1er juillet, ont également été annulés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.