Une marche contre les violences policières prévue samedi à Paris va être interdite, annonce Gérald Darmanin

Toute autre "manifestation en lien direct avec les émeutes" est également interdite jusqu'à samedi, a annoncé le ministre de l'Intérieur.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, s'exprime devant la presse à Paris, le 12 juillet 2023. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS / AFP)

La manifestation contre les violences policières prévue samedi 15 juillet à Paris va être interdite, a annoncé mercredi Gérald Darmanin. "Toute manifestation en lien direct avec les émeutes doit être interdite et proposée à d'autres dates ultérieures" jusqu'à samedi, a précisé le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse. "Par souci d'équilibre", une manifestation de policiers en soutien à leur collègue de Nanterre, mis en examen pour "homicide volontaire" après la mort de Nahel, a aussi été interdite.

Les associations, syndicats et partis politiques classés à gauche (parmi lesquels LFI, EELV, CGT et Solidaires) à l'origine des "marches citoyennes" contre les violences policières ont appelé à une nouvelle "mobilisation large" contre les violences policières samedi, place de la République à Paris.

Malgré l'interdiction de la préfecture de police, environ 2 000 personnes se sont rassemblées le 8 juillet, en mémoire d'Adama Traoré, mort peu après son arrestation par des gendarmes en juillet 2016. Le rassemblement a été marqué par l'interpellation musclée de Youssouf, frère d'Adama Traoré, que la police accuse d'avoir "porté un coup" à une commissaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.