Émeutes après la mort de Nahel : en Seine-Maritime, la solidarité envers un couple dont le bar a été incendié

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Émeutes après la mort de Nahel : en Seine-Maritime, la solidarité envers un couple dont le bar a été incendié
Article rédigé par France 2 - T.Thomas, B.Belamri, N.Cuvelier
France Télévisions
France 2
Lors des violences urbaines qui ont éclaté en France à la suite de la mort de Nahel, le commerce d'un couple avait été incendié à Bihorel (Seine-Maritime). Six mois après, le couple tente de s'en sortir. Un autre couple les a embauchés dans leur bar avant la réouverture du leur, prévue dans un an.

À Bihorel (Seine-Maritime), en revoyant ce qu'il reste de leur bar, l'émotion refait surface chez Sylvie Bacquet et Frédéric Martin. Il y a six mois, le bar de ce couple a été incendié durant les violences urbaines qui ont frappé la France à la suite de la mort de Nahel. "Le bar, c'est un lieu de rencontre, et là, je sais que ça manque énormément", regrette Frédéric Martin.

Une lueur d'espoir

Depuis, les problèmes financiers et galères administratives s'enchaînent. Pourtant, une lueur d'espoir leur a permis de retrouver le sourire. Un couple propriétaire d'un bar les a embauchés provisoirement en attendant la réouverture de leur établissement, prévue dans un an. "Je ne me voyais pas les laisser au bord du chemin, ce n'était pas possible pour moi", indique Sandra Pichon-Monville, propriétaire du bar "La Havane". Plus que des amis, ce sont des anges gardiens que Sylvie et Frédéric ont trouvés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.