Emeutes à Marseille : une information judiciaire ouverte après la mort d'un homme dans la nuit de samedi à dimanche, l'IGPN saisie

On ignore si la victime participait à des violences, affirme le parquet, qui explique qu'il est "probable" qu'un projectile "de type flash-ball" ait entraîné sa mort.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des policiers tentent de disperser des manifestants, le 1er juillet 2023 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire pour "coups mortels avec usage ou menace d’une arme" après la mort d'un homme de 27 ans dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 juillet, a-t-il annoncé mardi à France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, confirmant une information de La Marseillaise. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, a appris franceinfo de source proche de l'enquête.

Le parquet juge "probable un décès causé par un choc violent au niveau du thorax causé par le tir d'un projectile de type flash-ball", ayant entraîné un arrêt cardiaque de la victime. Celle-ci a été découverte cours Lieutaud, dans le centre de Marseille, et transférée à l'hôpital, où elle est morte.

Ce décès est intervenu alors que des violences avaient lieu à Marseille dans la foulée de la mort de Nahel, et que d'importants effectifs des forces de l'ordre étaient déployés dans la ville, épaulés par le Raid et le GIGN. Mais le lien entre ce contexte et la mort de cet homme reste flou : le parquet précise ne pas être en mesure "de déterminer si la victime y avait participé ou même si elle avait pu circuler" dans une zone où se déroulaient des violences. Elle se trouvait à scooter, précise une source proche de l'enquête à franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.