Adolescent tué à Nanterre : après avoir fait appel, le policier auteur du tir reste en détention provisoire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Adolescent tué à Nanterre : après avoir fait appel, le policier auteur du tir reste en détention provisoire
Adolescent tué à Nanterre : après avoir fait appel, le policier auteur du tir reste en détention provisoire Adolescent tué à Nanterre : après avoir fait appel, le policier auteur du tir reste en détention provisoire (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - H. Puffeney, E. Pelletier, F. Fontaine
France Télévisions
France 3
La Cour d’appel de Versailles a décidé de maintenir la détention du policier auteur du tir qui a tué Nahel il y a neuf jours. Sa version des faits vient par ailleurs d’être dévoilée, jeudi 6 juillet, dans un premier rapport de l’IGPN.

Le policier qui a tué Nahel restera en prison. Les juges de la Cour d’appel de Versailles l’ont décidé dans la matinée du 6 juillet et suivent les réquisitions du Parquet. Un document très détaillé reprend les dix jours d’enquête sur la mort du jeune homme. À 7h55, alors que deux motards de la police tentent d’arrêter Nahel, il refuse d’obtempérer. Une longue et dangereuse course-poursuite s’engage. Lors du contrôle, les policiers sont à sa hauteur. Un policier passe sa main dans l’habitacle et donne des coupsselon des passagers. L’autre pointe son arme et tire.

Une version différente

Le policier auteur du tir se trouve sur le côté. Pourtant, dans le premier rapport, ce n’est pas ce qui apparaît. "Le fonctionnaire de police s’est mis à l’avant du véhicule léger pour le stopper. Le conducteur a essayé de repartir en fonçant sur le fonctionnaire", peut-on lire. Devant l’IGPN, le policier a présenté une version différente : "Il a décidé d’ouvrir le feu pour éviter que le conducteur ne renverse quelqu’un ou ’n’embarque’ son collègue". L’avocat du policier maintient que son client n’a rien à faire en prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.