Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Joachim, coupable d'homicide involontaire, est toujours rongé par la culpabilité

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Chaque année, des milliers d'accidents de la route sont dus à l’alcool, à la vitesse ou juste à l'inattention. France 2 a rencontré Joachim, victime d'un accident de voiture alors qu'il était sous l'emprise de l'alcool. Sa compagne n'a pas survécu.

Comment vivre quand on a provoqué la mort ? En 2003, Joachim prend le volant alors qu'il a bu. Il percute une voiture. Si l'homme s'en sort, sa femme, elle, décède quelques jours après l'accident. Depuis, il participe désormais à des opérations de prévention routière dans des écoles. Face à des étudiants en BTS, il déroule son histoire.

"Sur la route, j'étais le meilleur. Enfin, je croyais être le meilleur", explique-t-il à la classe. "Arrivé dans un virage, j’ai eu un imprévu. Cet imprévu, c'est ce véhicule que j'ai percuté. J'avais une alcoolémie de 1,76 à 2,04", précise-t-il.  

"C'est tellement lourd à porter"

En face, le conducteur s'en sort indemne. Joachim, lui, se retrouve dans le coma. "Je me suis réveillé cinq jours plus tard à l'hôpital". Sa compagne décède quelques jours après l'accident. "En une poignée de secondes, j'ai grillé ma vie, pas seulement ma vie, mais celle de deux familles complètes" .

L'homme fait alors plusieurs tentatives de suicide. "C'est tellement lourd à porter", souffle-t-il face aux étudiants. Aujourd'hui, l'homme a payé sa dette. Il a passé deux ans en prison pour homicide volontaire, mais reste toujours rongé par la culpabilité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.