Oise : les dispositions des communes pour éviter le passage de camions sur les ponts

À Crépy-en-Valois, dans l'Oise, un pont vieux de 90 ans s'effrite au fil du temps. En plus de la signalisation, des portiques ont été mis en place pour interdire le passage des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur l'ouvrage.

France 3

Au lendemain de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), la question se pose : comment éviter que des camions empruntent des ponts qui leur sont interdits ? Dans l'Oise, et plus précisément à Crépy-en-Valois, des dispositions ont été prises pour éviter une catastrophe. Dans cette commune, des barrières ont été installées pour empêcher les poids lourds de passer. "On a renforcé la signalisation par la mise en place de portiques qu'on peut voir ici, destinés à limiter la hauteur. Alors certes, ils limitent toutes les hauteurs, y compris les poids légers, mais au moins on est plus restrictifs", explique Nicolas Inglebert, directeur des services techniques de Crépy-en-Valois.

Les entreprises forment de plus en plus leurs chauffeurs routiers

Afin d'éviter une quelconque catastrophe, certaines entreprises forment également leurs chauffeurs pour qu'ils prennent compte ces interdictions. Jean-Luc Bres n'hésite pas à préparer lui-même le trajet de ses 80 chauffeurs routiers. À savoir que les GPS ne sont pas toujours adaptés aux poids lourds.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un poids lourd traverse le viaduc d\'Echinghen à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 28 novembre 2019.
Un poids lourd traverse le viaduc d'Echinghen à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 28 novembre 2019. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)