Effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn : la mairie assure qu'un suivi téléphonique des victimes sera mis en place sur le long terme

La mairie compte mettre en place cette ligne téléphonique après la fermeture à l'avenir de la cellule psychologique. 

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn. 
Le pont de Mirepoix-sur-Tarn.  (THÉO CAUBEL / FRANCE-BLEU OCCITANIE)

La mairie de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) va mettre en place un suivi psychologique sur le long terme pour les victimes de l'effondrement du pont de la commune, rapporte mercredi 20 novembre France Bleu Occitanie. Lundi, l'effondrement de cette infrastructure a fait deux morts. Une cellule psychologique d'urgence à destination des familles des victimes, des élèves et des habitants de la commune avait été ouverte immédiatement. Elle devrait se refermer dans les prochains jours.

Une fois la cellule psychologique d'urgence mise en place lundi fermée, un suivi notamment téléphonique sera alors assuré. "Un suivi, ne serait-ce que téléphonique, est prévu avec des numéros que les gens pourront joindre", a précisé la première adjointe au maire, Fabienne Galino Boisset. "Ça ne va pas se terminer dans les jours qui suivent", a-t-elle rassurée. 

Cette mesure correspond, d'après la première adjointe, à l'état d'esprit actuel des habitants. "Tout le monde est sous le choc, énormément de personnes ont besoin de parler", assure-t-elle au micro de France Bleu Occitanie. Celle qui est également directrice de l'école explique que la cellule psychologique a pour but de "libérer la parole".